Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cricri
  • : un peu de personnel ,des histoires des photos des citations et la vie
  • Contact

Profil

  • Cricri
  • J'aime les fleurs en particulier les orchidées.LES VIOLETTES
 L'histoire sur Napoléon.
 J'aime la poésie et tout se qui concerne l'écriture.
 J'aime les créations manuelles.
 J'aime sortir, aller au cinéma. 
 Je suis une jeune grand-mère de 3
  • J'aime les fleurs en particulier les orchidées.LES VIOLETTES L'histoire sur Napoléon. J'aime la poésie et tout se qui concerne l'écriture. J'aime les créations manuelles. J'aime sortir, aller au cinéma. Je suis une jeune grand-mère de 3

Texte Libre

Rechercher

16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 09:36

LE DRAPEAU DU NEPAL

Ce drapeau est rouge avec une bordure bleue. Sa forme est unique( tous les drapeaux sont soit rectangulaires, soit carrés:) elle consiste en 2 triangles rectangles qui se chevauchent. Le plus petit, est le triangle supérieur, il porte une lune blanche stylisée. Le triangle inférieur affiche un soleil blanc à 12 rayons.

La couleur rouge représente le rhododendron( fleur du Népal) et est un signe de victoire et de la bravoure, la bordure bleue signifie la paix et l'harmonie;

Les 2 triangles rectangles sont une combinaison de 2 fanions simples qui à l'origine symbolisaient les montagnes de l'Himalaya, en même temps qu'ils représentaient les familles du roi ( en haut) et du  premier ministre, mais aujourd'hui on considère qu'ils désignent l'Hindouisme et le Bouddhisme, les 2 religions principales du pays.

La lune représente la sérénité du peuple Népalais et renvoie au temps frais dans l'Himalaya, alors le soleil représente la chaleur et les températures plus élevées des parties basses du Népal. La lune et le soleil sont également supposées exprimer l'espoir que la nation durera aussi longtemps que ces corps célestes.

SYMBOLE NATIONAL DU NEPAL 

Le bouton de la fleur du rhododendron

HYMNE NATIONAL

"SAYAUN THUNGA PHOOL KA" ( des centaines de fleurs). Paroles de Pradeep Kumar Rai, musique de Ambar Gurung. Cet hymne a été adopté en 2007 après l'abollition de la MONARCHIE en 2006. Un nouvel hymne était nécessaire car l'ancien comportait une louange au roi.

BOUDDHANAH

Bouddhanath aussi appelé Bodnath est l'un des plus importants sanctuaires bouddhiste du Népal et l'un des symboles de la ville de Katmandou. Cet immense stupa situé dans le quartier tibétain de la capital Népalaise est le plus grand du pays et fait parti des plus grands du monde.

Le stupa est depuis toujours un lieu de pèlerinage très important pour les bouddhiste  et l'un des plus beaux lieux de la capital. Le symbole qu'il représente, son histoire et sa beauté attire de nombreux touristes chaque année et lui ont permis de figurer sur la liste du patrimoine mondiale de l'UNESCO.

HISTOIRE

Le stupa de Bouddhanath date du XIVème siècle et est considéré comme l'un des plus grands et des plus anciens du monde. Il aurait été fondé par les descendants de Licchavi. On raconte aussi que l'empereur tibétain Trisong Detsan aurait participé à sa construction.

Des fouilles furent faites vers la fin du XVème siècle ou au début du XVIème siècle et permirent de découvrir les ossement du roi Amshuvarm

MASQUE INDRA JATRA

Le festival de INDRA JATRA ,l'un des plus fascinant et des plus respectés des Newars de la vallée de Katmandou, se déroule pendant 8 jours tous les mois de septembre. Ce festival marque le début de la saison des festivals d'automne, qui dure un mois. Tout commence par l'érection d'un mât en pin à Basantapur, en face de l'ancien palais de HANUMAN DHOKA.

Des centaines de spectateurs se rassemblent sur la place du palais et sur les temples avoisinants pour assister à la cérémonie du mât. Le char de la Kumari, la déesse vivante, est tiré en procession dans les rues principales de Katmandou.

Living Goddess Kumari Being Carried on a palanquin During The Indra festival in Kathmandou, Népal.

Des danseurs masqués, appelés( Lakhay)), défilent presque tous les soirs dans les rues au son retentissant des tambours. Le festival commémore la descente sur terre du Dieu Indra sous sa forme humaine, pour y ramasser ses légumes et ses plantes préférés.

Pendant toute la durée du festival, les temples et l'ancien palais du Dubar Square de Katmandou se parent tous les soir d'une multitude de lampes à huile. En même temps, des représentations illustrant les 10 incarnations terrestres de Vishnu sont jouées sur la tribune face au temple de la Kumari.

Living Goddess Kumai Takes a Peek Out Of The Window Of One Of The Historical sites In Kathamdu Durbar Square, Népal

Dans l'après-midi qui précède la pleine lune, une foule enthousiaste se rassemble près du palais de Hanuman Dhoka. Elle vient assister à la longue procession du char de la déesse vivante, avec l'espoir d'apercevoir la vénérable petite fille Newar, défiée sous le nom de Kamari.

Le char de la Kamari est suivi de 2 autres chars, plus petits; l'un transportant Ganesh et l'autre transportant Bhairav. La procession traverse le vieux Katmandou. Indra Jatra se termine au milieu de cérémonies religieuses, sur l'abaissement du mât portant le drapeau d'Indra.

LE YACK

Le yack est a l'Himalaya ce que le chameau est au désert et le renne à la Toundra. C'est l'animal de survie de l'Himalaya. Les yacks sauvage (drung) autrefois nombreux, se font de plus en plus rares aujourd'hui. Les hauts plateaux de l'Himalaya, le Changtany principalement constituant son principal habitat. Le mâle adulte pèse en moyenne 600kg. Un gros spécimen peut passer jusqu'à une tonne. La femelle est appelé nak ou dri.

LES CYMBOLES TIBETAINES OU TINGSHAS

Les tingshas dont de petites cymbales en métal, faites d'un alliage de bronze, reliées par une cordelettes de cuir. Elles mesures environ 7 centimètres de diamètre et pèsent chacune de 200 à 350 grammes. La partie supérieur des cymbales est ornée de différents motifs traditionnels.

Le son clair et pur qu'elle produisent en s'entrechoquant et leur résonnance prolongée s'inscrivent dans les rituels Tibétains d'invocation.: dans les semaines qui suivent la mort, l'esprit du défunt fantôme affamé erre en proie à une faim insatiable.

Chaque jour les moines bouddhistes vont alors les attirer aux sons éthérés des tingshas et brûler en sacrifice des aliments afin que les esprits se repaissent de leur fumée. Délivrés pour un moment du terrible appétit qui les torture, ils sont à même de prêter attention au mantra que récite le moine.

OM ou" AUM ° est un des symboles les plus sacrés de l'Hindouisme: Il est utilisé comme préfixe aux mantras hindous. Il est considéré comme la vibration primitive divine de l'Univers qui représente toute l'existence; ainsi: " La syllabe OM est Brahman.

RECETTE / LE  DAL BHAT

Plat national au Népal  pour 1 part

Une demi poignée de lentille ( rouge, vertes, corail, ou mélangés)

Un demi verre de riz

150g de poulet

2 gros oignons rouges

1 tomates

1 pomme de terre

5 gros haricots vert

30g de choux fleur

une demi carotte

Une poignée d'épinards

1 CàS d'huile (sauf huile olive

sel, poivre, ail, gingembre, coriandre, curry, cumin, Massala (ou chili aux 4 épices), thym ou laurier,1 clou de girofle

lait caillé (curd)

1 galette de farine de lentille (papad)

PREPARATION

LES LENTILLES (DAL )

Frire oignon et ail avec le marssala pendant quelques instants, saler, poivrer puis ajouter les lentilles que vous ferez revenir un peu avec le mélange.

Couvrir ensuite du double d'eau et laisser cuire à feu doux.

Mixer très légèrement la soupe, juste pour donner un peu de matière.

LE RIZ ( bhat )

Laver le riz. Dans de l'eau froide, jetez un petit bol de riz, Laissez échapper la vapeur 2 fois, et c'est prêt.

LE POULET AU CURRY

Faire revenir dans une casserole 2 cuillères à café de curry, cumin et malassa et une cuillère à soupe d'huile de tournesol.

Faire frire le poulet coupé en petits morceaux et les ajouter au mélange.

Rajouter un peu d'ail, du gingembre, de la coriandre et du thym.

LES LEGUMES AU CURRY (TARKAI )

Faire frire ail, oignon avec le curry ajouter sel et poivre puis les légumes pommes de terre, carotte, choux-fleur, préalablement découpés en petits morceaux.

Faites revenir les légumes puis couvrir au 3/4 d'eau et laisser cuire tranquillement. Rajouter de l'eau si nécessaire en cours de cuisson.

LA VERDURE ( sak ) 

Faire revenir dans l'huile, les oignon et l'ail, y ajouter les épinards frais , émincés ainsi qu'un peu de gingembre frais râpé.

Chaque ingrédient est servi à part dans un petit bol et le riz au milieu. On peut également entourer le riz avec tous les ingrédients.

Ajouter quelques rondelles de concombre frais et de la carottes crues pour adoucir le piment.

SERVIR AVEC UN PAPAD (galette de lentilles)

 

BONNE JOURNEE

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires